Written by 14h43 Montres

Salons physiques à l’ère numérique

Explorez les tendances horlogères mondiales, de Dubai à Munich.

Le salon Watches and Wonders, anciennement SIHH, à Genève, a pris la relève et semble détenir un monopole dans le haut de gamme, depuis que Baselworld – l’ex-géant des salons horlogers avec jusqu’à 1.700 exposants tous genres confondus – a cessé d’exister. Mais d’autres initiatives ont vu le jour depuis, toutes gammes confondues.

Jules Gevaert
©BelgaImage

Après Baselworld, Watches and Wonders à Genève devient le refuge des marques horlogères.

Entre présentations numériques et salons physiques, le secteur horloger évolue, privilégiant la qualité et l’interaction directe malgré un contexte changeant.

Découvrez comment l’horlogerie s’adapte et prospère dans ce nouvel environnement.

Nouvelles formules

L’horlogerie se réinvente à Genève avec Watches and Wonders, attirant 250 à 300 marques dans des salons innovants et des suites de luxe.

Time to Watches, en 3e édition, et d’autres événements indépendants comme Watchmakers United et Geneva Watch Days, témoignent de la vitalité du secteur.

TIME TO WATCHES EN EST AINSI À SA TROISIÈME ÉDITION ET REGROUPE DÉJÀ UNE CINQUANTAINE D’EXPOSANTS.

L’horlogerie mondiale s’étend au-delà de la Suisse, avec des événements comme Dubai Watch Week et Inhorgenta à Munich.

Jean-Pierre Lutgen y dévoile WatchPeople, rejoignant des marques prestigieuses dans une nouvelle ère de présentations horlogères.

Auteur

Visited 40 times, 5 visit(s) today
Close Search Window
Close